Raoul Cerange a suivi le parcours d’accompagnement Reprendre une Entreprise de l’IRCE (aujourd’hui renommé Lab du Repreneur) en 2019. Son projet de reprise venant d’aboutir, nous l’avons interviewé pour qu’il nous parle de sa nouvelle activité et de son expérience de repreneur.

Raoul, vous avez suivi le parcours Reprendre une Entreprise en 2019. Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Après de longs mois de recherches, et quelques tentatives infructueuses, mon épouse et moi avons repris MT.BRODERIE à Cavaillon : une entreprise créée il y a 25 ans, spécialisée dans le marquage sur textile, et en particulier dans la broderie. Depuis le début de son activité, MTB s’est diversifiée dans tous les supports de communication à destination des entreprises et des collectivités, avec l’imprimerie numérique, la gravure laser et la communication par l’objet. Elle fournit également des trophées sportifs, preuve de sa diversification.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre nouvelle activité ?

La broderie, la sérigraphie et le flocage sont nos principales activités. Cela va des traditionnels T-shirts, polos et casquettes, en passant par les chemises et les vêtements d’entreprise mais également tous les E.P.I. (équipement de protection individuelle). Bien entendu, nous fournissons les vêtements mais nous travaillons aussi sur des vêtements fournis directement par nos clients et clientes.

Nos autres activités recouvrent l’impression numérique et la gravure laser (signalétiques, banderoles, kakemonos, adhésifs, vitrophanies, marquages véhicules…) ainsi que toute la petite imprimerie (cartes de visite, affiches, flyers…). Enfin, nous réalisons des trophées, des coupes et des médailles que nous fournissons partout en France.

Qu’est-ce qui vous a amené à la décision de reprendre une entreprise ?

Pendant presque toute ma carrière professionnelle, j’ai dirigé des entreprises en France mais aussi à l’étranger, en expatriation. Il y a maintenant un peu plus de trois ans, mon épouse et moi avons quitté la Côte d’Ivoire et moi, le groupe dans lequel je travaillais. Nous sommes alors rentrés dans la région d’Aix-en-Provence et je n’avais plus envie de travailler pour d’autres personnes. Dans un premier temps, nous avons cherché dans mon secteur d’activité, l’automobile et la moto, puis avec le temps nous avons décidé d’ouvrir le champ de nos possibles.

Qu’est-ce que vous retirez de votre passage à l’IRCE ?

Des rencontres avec les intervenants et intervenantes qui sont pour certains devenus des membres de mon équipe d’accompagnement.
Mais aussi des rencontres avec d’autres participants de ma promotion en 2019 : le partage d’expérience entre nous a été très enrichissant. D’ailleurs, nous sommes restés très soudés et nous essayons de nous réunir une fois par mois. J’en retire également la qualité des sessions qui permet de bien aborder tous les aspects de la reprise d’entreprise.

Avez-vous un conseil à donner à un personne qui souhaiterait se lancer dans l’aventure de la reprise d’entreprise ?

J’en aurais plusieurs. Tout d’abord, reprendre une entreprise c’est un projet familial. Même si votre conjoint ou votre conjointe n’est pas directement lié au projet, il faut son soutien. Aussi, il faut être patient, car il est rare de trouver la perle rare rapidement ou du premier coup.

Ensuite, il est conseillé de se faire accompagner par des professionnels et professionnelles de la reprise. Cela vous évitera beaucoup d’écueils, et surtout ils ne seront pas influencés par l’affect donc ils pourront vous aider à garder les pieds sur terre si nécessaire.
Enfin, je conseille de faire les parcours de l’IRCE car je vous garantis que les financeurs sont plus intéressés à soutenir votre projet quand ils savent que vous avez fait cette formation.

 

Le site internet de MT.BRODERIE : http://mt-broderie.fr

Les parcours de l’IRCE pour les repreneurs : Objectif reprendre / Lab du repreneur / Incubateur de repreneurs